Les enfants d’aujourd’hui jouent dehors deux fois moins qu’il y a 20 ans. Néanmoins, jouer dehors présente de nombreux avantages : c’est sain, les enfants développent des compétences sociales, deviennent plus indépendants et découvrent la nature. Il n’est peut-être pas possible de jouer dehors partout et tout le temps, mais il existe certainement des activités de plein air pour vos enfants.

Avantages

amusementJouer dehors est bon pour la santé : en grimpant, en sautant ou en sautant à la corde, les enfants se déplacent en s’amusant. Cela leur permet de s’exercer et d’apprendre à mieux évaluer l’espace, la profondeur, les distances et la vitesse. De plus, tous ces jeux en plein air favorisent une bonne nuit de sommeil !

Les enfants apprennent également à se faire des amis tout en jouant, ce qui les aide à développer leurs aptitudes sociales. Leur indépendance et leur imagination progressent : ils peuvent imaginer et organiser leur propre jeu.

Enfin, ils apprennent aussi à mieux connaître la nature. C’est important car la connaissance de la nature diminue généralement. Les recherches montrent que la moitié des enfants étudiés ne peuvent pas faire la distinction entre une abeille et une guêpe et qu’un enfant sur trois ne peut pas reconnaître une pie.

Jouer dehors en toute sécurité

L’une des principales raisons pour lesquelles les enfants jouent moins dehors est l’inquiétude de leurs parents. N’y a-t-il pas trop de circulation dans notre rue ? Mon enfant ne sera-t-il pas blessé ?

Dans ce cas, des initiatives gouvernementales telles qu’une rue de jeux peuvent offrir une solution. Ces rues sont temporairement fermées à la circulation afin que les enfants puissent jouer en toute sécurité. Si vous avez des questions concernant les rues de jeux et leurs conditions, vous pouvez contacter votre autorité locale.

Et en ce qui concerne le risque de blessure : bien sûr, les enfants peuvent se blesser lorsqu’ils jouent dehors. Mais ce n’est pas toujours sûr non plus à l’intérieur. Par exemple, les chiffres de Kind & Gezin montrent que beaucoup plus d’enfants se rendent à l’hôpital après un accident à l’intérieur de la maison que lorsqu’ils sont à l’extérieur.